samedi 2 janvier 2010

Bruxelles - Mittraillage de la prison de Forest

FOREST Le cap de l’année 2010 à peine franchi, les vœux tout juste échangés entre collègues, le personnel de la prison de Forest était loin d’imaginer que le bruit détonant surgi quelques minutes plus tard était celui d’une arme de guerre.

Tous ont d’abord cru à une résonance de feux d’artifice dans le quartier avant de réaliser que la porte principale de la prison venait d’être la cible de tirs à la kalachnikov. Au total, 40 douilles ont été retrouvées hier après midi par la police scientifique descendue sur place.

Il était 0 h 40 lorsque les tirs ont eu lieu. C’est ce que révéleront les images des caméras de surveillance visionnées ce vendredi par la direction de la prison. Sur ces images, on aperçoit l’ombre d’un véhicule apparaître dans la rue avant que les fenêtres de la grande porte de la prison volent en éclats. Selon nos sources, c’est tout ce qui a pu ressortir à ce stade des vidéos.

Les douilles retrouvées sur place sont celles d’une arme de guerre, une kalachnikov. Inutile de préciser que ces tirs auraient été fatals pour un être humain.

Des tirs si puissants qu’ils ont abouti à l’intérieur de la prison, brisant une conduite d’aération. Heureusement, personne ne se trouvait derrière la porte au moment des faits. Un membre du personnel chargé d’assurer la surveillance de cet accès principal à la prison était installé dans le local situé juste au-dessus du niveau de la porte d’entrée.

La question à présent est évidemment de savoir pour quelle raison la prison de Forest fut la cible de ces tirs en pleine nuit de Saint-Sylvestre. Quel était le but du ou des tireurs ? Parmi le personnel de la prison, on s’interroge : simple intimidation ou plus ?

La porte visée est l’accès principal à la prison, celui par lequel les transferts de détenus s’effectuent.

2.01.2009
http://www.dhnet.be/infos/faits-divers/article/294613/40-tirs-a-la-kalachnikov-contre-la-prison-de-forest.html

1 commentaire:

拋銷 a dit…

一個人的際遇在第一次總是最深刻的,有時候甚至會讓人的心變成永遠的絕緣。.........................